Pour une société sans prostitution

07/04/2008

Une pétition vient d’être mise en ligne à l’initiative du mouvement du nid.

Il importe de la signer et de la relayer le plus largement possible.

Ce manifeste était attendu par tous ceux et celles qui militent pour l’abolition de la prostitution, pour son éradication!

Toute société tolérant cet esclavage sexuel est complice de crime envers ses citoyens et plus particulièrement envers les femmes et les enfants qui la constituent.

la pétition en ligne

http://www.pourunesocietesansprostitution.org/

le mouvement du nid :

“De plus en plus banalisé, le système prostitutionnel bénéficie aujourd’hui d’un toilettage de surface. Il est présenté sous un jour flatteur grâce à des retournements de language dignes des inventions de George Orwell : proxénète appelé chef d’entreprise, “client” grimé en consommateur responsable, prié de choisir de la “marchandise” consentante et non trafiquée, personne prostituée en travailleuse vendant des “services”…
Aux vieilles antiennes sexistes (”elles aiment ça”, “ça évite les viols”) s’ajoutent à présent le prêt-à-penser libéral : “c’est mieux qu’être une caissière”, “après tout, si elles sont consentantes…”

Sous ce déguisement, le système prostitutionnel reste évidemment égal à lui-même : lieu d’une violence dévastatrice – être prostituée, c’est subir des rapports sexuels non désirés à répétition – et sommet des rapports sexistes : le corps des femmes mis à disposition, qu’elles le veuillent ou non, des hommes.
Produit d’inégalités sociales, économiques et de genre, la persistance du système prostitutionnel entrave la poursuite de l’égalité entre les hommes et les femmes ; il est aussi un point aveugle de toutes les tentatives de restaurer un peu de justice sociale qui ne le choisiraient pas comme adversaire.

En signant notre manifeste, en le faisant lire autour de vous, vous contribuez à faire entendre une voix différente dans le ronron satisfait qui tend à se répandre en matière de prostitution.

Il s’agit de faire respecter un autre projet de société, questionnant des choses qui paraissent banales parce qu’elles sont présentées comme “normales”, parce qu’elles sont quotidiennes. De la violence quotidienne : des êtres humains réduits à l’état de marchandises ou de machines ; des hommes incapables d’accepter les progrès de la cause des femmes, et qui refont provision de pouvoir et de domination en payant des prostituées ; l’argent devenant la seule valeur à respecter dans un monde où tout pourrait bientôt se monnayer.

Ensemble, mobilisons-nous pour faire entendre cette voix différente !”

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s