L’article 14 de la déclaration de principes du Parti Socialiste : Le Parti socialiste est féministe …

02/06/2008

par Wildo sur http://pushs.wordpress.com

D’abord, et en préambule, cette phrase de Voltaire que je fais mienne :

J’ai toujours fait une prière à Dieu, qui est fort courte. La voici: « Mon Dieu, rendez nos ennemis bien ridicules ! »

Dieu m’a exaucée.

Wildo :)

L’article 14 de la déclaration de principes du Parti Socialiste

Cet article à été rajouté à la déclaration des principes du PS 2008, sur la demande de Laurence Rossignol, secrétaire nationale aux droits des femmes du PS …

Car la première version de cette déclaration 2008 ne présentait au départ qu’un copier coller de la déclaration de 1990 et qui disait à l’époque :

” Il (le PS) affirme l’égalité de tous les citoyens et récuse toute mesure discriminatoire fondée sur le sexe, la race, les convictions philosophiques ou religieuses, les choix de vie personnels. Il se donne pour vocation de favoriser l’intégration et l’adhésion aux valeurs de la République de tous ceux qui résident sur notre sol. Les socialistes considèrent comme un acquis majeur les droits et les libertés que les femmes ont conquis. Il continuent de lutter pour éliminer les discriminations qui subsistent. Notre parti met en œuvre au travers de ses statuts, dans ses structures et dans sa pratique, une égalité de plus en plus réelle entre adhérents et adhérentes.”

Le bureau national du PS unanime a donc rajouté le 23 Avril dernier un article numéroté 14, qui devient le principe suivant :

————–

Art 14

Le Parti socialiste est féministe et agit en faveur de l’émancipation des femmes. Il œuvre pour l’égalité entre les femmes et les hommes et la mixité de la société. Il garantit aux femmes, l’accès aux droits fondamentaux (santé, éducation, contraception, IVG), et condamne la marchandisation du corps humain.

Il combat les atteintes à l’intégrité et à la dignité humaines en raison du sexe ou de l’orientation sexuelle.

————— Cette déclaration de principe est la 5ème depuis 1905 … autant dire que la démarche est loin d’être anodine pour le Parti Socialiste. Cette déclaration est, en parti, fortement inspiré par des concepts Segolènistes, repris l’air de pas y toucher … mais ce qui m’a le plus étonné c’est surtout le rajout de ce fameux article 14. Car il est, concernant le féminisme, sans plus aucune ambiguité possible : Il est désormais écrit noir sur blanc : Le Parti socialiste est féministe C’est énorme – C’est la première fois que je lis ça au PS … ça veut dire que la pensée et les enjeux du féminisme font parti intégrante des principes et ne sont pas juste admise de façon “latérale” … Ensuite agir ouvertement en faveur de l’émancipation des femmes, c’est implicitement admettre que les inégalités restent à combattre … quelles qu’elles soient … donc exit la fameuse “victimisation féministe” qui serait une (im)posture selon certains détracteurs … Condamner noir sur blanc la marchandisation du corps humain c’est implicitement devenir abolitionniste en ce qui concerne la prostitution, l’esclavage sexuel et toutes les formes de commerce sexuel qui en dépendent. Combattre les atteintes à l’intégrité et à la dignité humaines en raison du sexe ou de l’orientation sexuelle, c’est combattre et ou donner les outils de combat contre le sexisme, les agression sexuelles de toutes sortes, la lesbophobie, l’homophobie, la pédophilie etc Bien … je vais insister car l’occasion mérite de poser les choses de façon concrète : dire, Le Parti socialiste est féministe ça veut dire aussi, qu’on ne pourra plus aussi facilement proclamer en tant que militant du PS qu’on est résolument anti-féministe …. De plus le féminisme qui est distillé à travers l’article 14, n’est pas un féminisme de droite masculiniste, pas moins qu’il ne semble sonner Badintériste, pas mois qu’il semble être Queer …. l’article 14 ça va mettre une bonne petite claque aux sexistes de base du PS … et il y en a une sacrée floppée … Bien que je trouve cet article réjouissant, la transformation sociale faite grâce au féminisme est toujours lente … mais un article comme celui-ci est essentiel – il rappelle sans cesse a quel point il est primordial de graver les choses dans le marbre … j’imagine à partir de là d’autres actions qui s’imposent, comme modifier le code civil, pénal, nettoyer le droit de tous ces assujetissements d’autres siècles, proclamer les droits de l’homme et de la femme etc etc La liste est longue … Ce n’est pas anodin si cet article vient après la Présidentielle de 2006. Sexisme et anti-féminisme primaire ont oeuvré à découvert mais aussi dans l’ombre … la gauche a fait connaissance avec sa misogynie et le PS a perdu la bataille politique en se sacrifiant en grande partie aux idées sectaires d’un sexisme hargneux … je sais de quoi je parle j’ai fait la campagne au plus près … Mais si Segolène Royal a perdu grâce à l’acharnement de ses pairs – c’est donc le PS qui a perdu en vérité, bien plus que Segolène Royal – elle, elle a gagné une manche décisive, monté une marche, opéré un quantum leap, qq chose a basculé … Elle est devenu un élément charnière d’un changement de mentalité – elle devient la possibilité de ce changement … comme le disait si joliement MauvaiseHerbe “élire une femme Présidente, est en soi, révolutionnaire”. C’est a ce genre de révolution, entres autres que j’aspire … et cette aspiration ne fait pas de moi un être hystérique, marginal, extrémiste, nazi, mal baisée, anti-homme, comme trois membres du PS me l’ont balancé dans la figure il y a deux mois de cela, au cours d’un bashing organisé autour de mon engagement Segolèniste et Féministe … Ils l’ont fait car rien dans les principes à l’époque, ne pouvait fondamentalement leur donner tort … voilà qui est changé aujourd’hui avec l’article 14, et c’est un immense progrès. A ces trois connards d’un autre temps je peux dire aujourd’hui : Le Parti socialiste est féministe … donc je vous emmerde !

Morceaux choisis des trois connards sexistes et anti-féministes du PS :

Le féminisme je m’en fous Dagrouik d’abord, d’intox2007 – a fait campagne pour Segolène Royal – voici des morceaux choisis de sa prose, après un débat agité sur le féminisme, la famille et la possibilté pour des femmes de pouvoir se passer d’hommes pour procréer – c’était trop pour cet homme fragile et délicat – il a donc fait de moi une troll, méchante, hystéro, anti hommes etc … ;-) le délire habituel quoi, qu’on sert aux féministes qui savent de quoi elles parlent – une femme qui sait de quoi elle parle c’est encore aujourd’hui plus menaçant qu’ une bombe … c’est une bombe … surtout quand les hommes en question sentent qu’ils perdent pied, qu’ils ne peuvent plus maitriser le débat par manque de connaissance réelle sur le sujet … sujet fermé donc … extait N° 1 : @WILDO : je suis un peu exaspéré par la tournure de ces commentaires : Je n’en ai RIEN A FOUTRE du féminisme, la prochaine fois essayes de ne pas partir en TROLL, par ce que là c’est presque du Mistral que tu nous à fait. Et ce n’est pas peu dire. Je bloque les commentaires dans ce billet. J’ai autre chose a faire que de lire des histoire d’auto-fécondation qui me rappelle les conneries et mythes, la vierge marie ou je ne sais quelle salope du passé. extait N° 2 : Alors oui, le féminisme je m’en fous, je me place au dessus: Des êtres humains servent de valeur d’ajustement aux profits d’autres, quitte a nuire à leur santé ou à leur bohneur . Que l’ajustement soit basé sur le sexe, la couleur, l’âge, l’opinion politique ou religieuse ou les choix de vie privée: là je dis non, et qu’on ne me cherche pas la dessus. Si tu es aussi intelligente que je je le pense , tu t’en souviendra. éloquant … l’interminable cohorte de connasses sexophobes Ensuite Maxime C du cabinet des subversions … (tout un programme) sorte de “protégé” de Dagrouik, a reçu par twitter un blanc seing (qui ne dit mot consent, n’est ce pas) pour se lâcher contre ma personne dans l’article nommé “Contre Wildo” sur son cabinet de subversions … douteuses … MC est décrit par Versac comme un Tadzio fin de race … pour ma part j’ai eu en face de moi un jeune homme ouvertement provocateur tendance revolutionnaire en burberrys défoncé au popper – très centré sur sa personne – plus habité par le désir manifeste de nuire de façon phobique à mon endroit que par réel défi politique … MC est queer – pro hommes et femmes objets – defend le mouvement “les putes” et se perd dans un trangenre qu’il ne maitrise pas … Donc tout ce qui ne tombe pas dans l’escarcelle queer est à “tuer” … simpliste et binaire … j’avais listé au cours des commentaires qui ont suivi cet article la nature de ce qu’il me balançait avec ses “amis” pittbulls( tous de gauche) – j’ai donc relevé ni plus ni moins : l’humiliation sur autrui l’agression et violence verbale sexiste les menaces physiques directemement exprimées le dénigrement l’acharnement les injures ouvertement lesbophobes tout cela exprimé sans détours dans un échange militant composé essentiellement de membres du PS et amis gauchistes divers … Il a, par la suite retiré tout ce qui était explicitement lesbophobe … j’ai la version originale chez moi … ça en dit long sur la nature de cette personne … une politique de piteux … extrait N°1 de MC : Contre Wildo “Le blog de Wildo est orné par : deux photos de Ségolène, une citation de Beauvoir, un logo « Les femmes ne sont pas des objets », une photo de Betancourt, et, violente irruption de la masculinité dans cet oasis féminin, une citation de Chomsky ! Mais pas n’importe quelle citation : « Servir les victimes, pas le pouvoir ! ». Rachida Dati n’aurait pas dit autre chose. Et les législations sarkozystes vont parfaitement dans le sens d’un service forcené des victimes. Lorsqu’on sait que le service des victimes justifie toutes les régressions et est le fer de lance de la révolution conservatrice, qu’il est l’atour qui permet d’étendre la répression sécuritaire à tous les compartiments du social (extension de la durée de la garde-à-vue, peines plancher, vidéo-surveillance, rétention de sûreté, etc.), on ne goûte que très peu à ce type de mot d’ordre. Ce féminisme là n’est pas de gauche. Il est rachidadatiste. Sarkozyste. Répressif. Dégueulasse. Je n’en veux pas. Voilà, c’est dit.” extrait N°2 de MC : Schönheitsgeheimnisse/ mai 10, 2008 par MC Que signifie pour toi la féminité : La féminité n’existe pas. Pas autrement que comme fantasme de poètes patriarcaux, désireux d’enfermer la femme dans leurs fantasmes de “douceur”, “d’innocence” et de “pureté”, de “gentillesse” et “d’amour”. A un autre degré, cependant, je distingue bien un ensemble de caractères qui semblent définir les femmes : refus du sexe, refus de la jouissance, manque d’humour et de légèreté. Sauf pour la plus jeune génération. Je sens souffler un vent de rébellion : les jeunes pétasses avec qui j’ai l’occasion, de temps en temps, de me bourrer la gueule, remplaceront peut-être l’interminable cohorte de connasses sexophobes mal baisées qui revendiquent aujourd’hui le statut de “femmes”. contre le féminisme radical et le petit dernier Maxime Pisano … fait parti du cabinet … et du cercle Dagrouik / MC … Dans son enthousiasme et pour emboiter le pas a “son confrère vénéré MC” dixit l’intéréssé, il ecrit “Contre le féminisme radical” – l’article casse pas trois pattes a un canard tant il est entaché d’ignorence en ce qui concerne le féminisme et surtout en ce qui concerne la notion de féminisme radical … bref … Par contre il a été capable de demander la fermeture d’un blog critiquant son article, incapable de supporter cette critique venant d’un tiers … et ça c’est bien plus qu’ inquiètant … cette façon expéditive de “faire sa loi” … les mêmes méthodes que l’Ump en somme … ça laisse rêveur … Voilà, c’était donc une véritable tournante politique dont j’ai fait l’objet, vécu fin mars début avril 2008, on se met à plusieurs et on tire, on tire, on tire … ça m’a laissée une impression de glauque et de degoût que j’ai rarement vécu sur le net et pourtant j’en ai croisé des beaufs et des frontistes … mais là … un tel acharnement … avec une telle complicité en privé entres les protagonistes … Un pêle-mêle sexiste, anti-féministe, lesbophobe, autoritariste .. La totale et ça venant de militants du PS. La route est encore longue. Mais plus que jamais Vive l’article 14 !

W.

Publicités

5 Réponses to “L’article 14 de la déclaration de principes du Parti Socialiste : Le Parti socialiste est féministe …”

  1. Romane Says:

    Ben dis donc les socialos i’s en auront mis du temps à affirmer leur féminisme. Je croyais que chez eux c’était déjà réfléchi… depuis longtemps.
    Dans les années 95, qd Jospin était au pouvoir, je me demandais sans cesse pourquoi on ne les entendait pas sur des sujets concernant les femmes, égalité professionnelle, salariale, entre autres, et pourquoi ils ne se bougeaient pas. Je m’disais putain mais ils attendent quoi là ?
    a l’époque j’avais pas encore pris conscience ni encore complètement assimilé que ce parti était aussi mysogine, machiste qu’un parti de droite.
    J’étais (naïvement) convaincue qu’être de gauche ne pouvait pas aller avec mysoginie et tout le reste.
    Tu parles, j’en hurlerais de rire si la situation actuelle n’était pas aussi dramatique.
    Il m’en aura fallu du temps pour intégrer que le politique, et l’appartenance à des idées politiques dites humanistes, égalitaires voire libertaires, bref de gauche quoi, n’allait pas de soi avec ces questions là.
    Mais c’est depuis Jospin et après sa mandature que j’ai finalement compris ce que valait être de gauche.
    Avoir vécu avec un gauchiste ça aide aussi…

  2. Soleil-levant Says:

    Un proverbe italien dit que « la mère des cons est toujours enceinte! »…
    Quand on lit l’aventure de Wildo on se rend compte malheureusement que ce n’est que trop vrai!
    Je fais le voeu que le 21ème siècle soit celui des femmes!!!

  3. wildo Says:

    Un homme de gauche n’est pas spontanément féministe … en tout cas il a du mal … je le vois sur le terrain depuis des années … je dirai même que souvent ça lui arrache la gueule en vérité – il y a toujours un truc qui coince dans le fond – au pire il s’invente un féminisme de circonstance … Badinter pour ça est impec, mais il y en a d’autres comme Iacub et Cie … et le fameux « humanisme » un fourre tout bien pratique …

  4. Emelire Says:

    Merci Mauvaise Herbe – et le PS – pour cette bouffée d’espoir qui j’espère va se traduire dans la réalité, car là c’est encore toute une histoire ^^ mais déjà le texte fonde.  » “élire une femme Présidente, est en soi, révolutionnaire”. Comme je suis d’accord avec ça !

  5. mauvaiseherbe Says:

    Heureuse de te lire ici Emelire.
    Et d’ailleurs je profite de ton passage pour recommander à tous(tes) la lecture de ton blog (le féminin l’emporte -que vous trouverez dans la liste des liens en marge-), le si efficace, esprit de synthèse de ses illustrations… ;-)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s