Elsa Dorlin: Les violences de genre et la police de genre

15/06/2008

Publicités

20 Réponses to “Elsa Dorlin: Les violences de genre et la police de genre”

  1. wildo Says:

    Regardez et écoutez
    attentivement cette femme qui parle :
    Elle dénonce les même chose que Dworkin …

    diriez vous que :
    1° c’est une nazie ?
    2° qu’elle veut elle couper les couilles à tous les mecs ?
    3° que ses propos sont ceux d’une extrêmiste ?
    4° qu’elle est dans une posture politique qui la condamne à l’échec ?

    … voilà ce que la « police du genre » nous a rabaché pourtant depuis quelques billets … a travers plusieurs manifestations des plus hostiles à notre égard … des manifestations ouvertement anti-féministe anti radicale et lesbophobes … décompléxées …

  2. Marianne Says:

    Pauvre cruche, tu comprends vraiment rien à rien !

    Elsa Dorlin n’est pas abolitionniste comme Dworkin mais alors pas du tout.

    Son article « contre la récupération raciste du féminisme par la droite française » est une critique soutenue de TON féminisme spécifiquement ! (ainsi que celui de MH et pire encore Lory).

    Un féminisme grossier, mal articulé, dont les arguments sont si mal étayés, si naïfs qu’il en deviennent récupérables au possible par Boutin and sarko.

    C’EST AU NOM DE TON FÉMINISME QUE SARKO, BUSH AVANCENT !!!!

    Et c’est justement de ton féminisme et ses dérives dont elle parle dans son article !

    Et toi, tu vois rien !

    Tu piges que dalle aux enjeux en fait.

    T’es à coté de la plaque totale.

    Par ailleurs, Elsa Dorlin fait parti de ma mouvance féministe. Totalement. ce que j’ai dit sur ce blog, elle l’aurait dit.

    Pas abolitionniste.

    http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=11513

  3. wildo Says:

    en ce qui me concerne je en discuterai plus jamais avec toi … c’est simple … partout ou tu vas pointer ta sale gueule moi je me casserai … démerde toi toute seule avec tes litanies de malade mentale …

  4. semaphore Says:

    Maman a tort : de l’auto-défense féministe
    (radio campus 93.9 FM, Paris)
    en ligne écouter l’émission
    http://www.radiocampusparis.org/?cat=108

    au sujet du livre « NON c’est NON! » interview de l’auteure Irène Zeilinger, sociologue et formatrice en auto-défense depuis maintenant une quinzaine d’années ; aux éditions Zones (la Découverte) (13euros)

    livre en ligne également sur le site de la maison d’édition :

    Lyber Zones
    http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=60

  5. mauvaiseherbe Says:

    Je publie pour cette fois ce premier commentaire de Marianne, qui était, suite à des précautions prévues en réaction à l’extrême agressivité de l’intervenante et son évidente volonté de diffamer les commentatrices de ce blog, en attente de modération. J’ai mis volontairement en ligne ce texte d’Elsa Dorlin, qui montre d’une façon explicite les positions à partir desquelles Marianne essaie encore dans ce dernier commentaire, et ceci à partir de raisonnements pour le moins approximatifs, de réduire et de souiller la pensée de ses interlocutrices.
    Et ceci toujours sur le même mode, l’insulte, la caricature et un raisonnement binaire strictement manichéen. Il me semble que les positions défendues par Elsa Dorlin sont un peu plus nuancées que ça, fort heureusement.

    D’ailleurs à propos de la position défendue par le site « l’autre campagne », en ce qui concerne la prostitution, un peu léger non?
    Pas un mot, aucun, à propos des clients, des prostitueurs, aucune réflexion quant à cette sexualité masculine, produit de la culture patriarcale etc

    je retrouverai le lien, à côté des propositions abolitionnistes défendues par le nid, c’est sur que l’ambition est modeste, et ne dérange personne surtout.

  6. mauvaiseherbe Says:

    Le texte concernant la position du site « l’autre campagne » pour ce qui concerne la prostitution, texte qui n’est d’ailleurs pas rédigé par Elsa Dorlin, se trouve ici:http://www.lautrecampagne.org/article.php?id=105

    Je vous laisse apprécier l’argumentaire ambitieux de l’auteure.

  7. mauvaiseherbe Says:

    Je viens de lire le texte mis en lien par marianne, et sa conclusion imparable: Abolitionnisme=racisme

    Texte rédigé par le mouvement « les putes »
    Je vous recommande de lire ce texte « touche pas à mon client » (que vous trouverez dans les archives de ce blog) texte qui explique très bien les enjeux défendues par ce mouvement.

  8. mauvaiseherbe Says:

    Effectivement marianne, le « féminisme » que tu défends n’est pas le mien!
    Elsa Dorlin ok, je pense que toutes les féministes sont d’accord avec ça, mais rien à voir avec les positions défendues par « les putes », celles là, je te les laisse, l’imposture est à ta mesure!

  9. Marianne Says:

    Elsa Dorlin n’est pas abolitionniste du tout et ne peut en aucun cas être assimil à ton féminisme mauvaise herbe.

    Ni être assimil à Dworkin comme le fait Wildo. Encore plus grave !

    Je répète : il y a une nuance entre être CONTRE la prostitution ce qui est le cas de toutes les féministes et INTERDIRE la prostitution, ce qui est la volonté de TON féminisme.

    Elsa DORLIN EST UNE RÉGLEMENTARISTE TOUT COMME MOI. Va suivre ses cours sur le corps et tu comprendras en quoi elle ne peut pas interdire (par une loi) aux femmes de se prostituer sous peine de rentrer dans un paternalisme. Ce à quoi, elle se refuse.

    Tout comme moi.

    Tu sauras que je fais exactement parti de la mouvance du nouveau féminisme de gauche que travaille Elsa Dorlin. Avec certaines nuances.

    Par ailleurs le texte des putes mis en ligne ici est un texte tout à fait intéressant. Ton féminisme salit absolument tout ce qu’il touche.

    En effet, sous prétexte que tu ne suis pas la pensée des putes, tu bannis absolument tous leurs textes ?

    Ce texte est structuré, étayé, fournis et le point de vue se tient parfaitement. Ca n’est pas parceque les putes l’ont écrite qu’il est à jeter.

    Le texte en soi à une valeur.

    Un texte autrement plus intéressant que celui qu’aurait pu pondre une Jocelyne qui elle se serait contentée des grosses avenues, grossières, raccourcis, caricatures sur la prostitution.

    Et qui aurait donc été récupérable évidemment par la droite, encore une fois.

    Ce texte s’oppose à la loi sur le raccolage, il est donc très à gauche dans sa volonté politique. Et dans le texte et dans le sous texte.

    Ce texte est un très bon texte. Il a une valeur intrinsèque.

    Je ne fais absolument pas parti du mouvement des putes.

    Tes raccourcis grossier sont stupides. Ou alors tant qu’à jouer à ça : tu fais parti du nid ?
    Puisque tu as mis en lien leur texte j’en déduis que oui ?

    Tu te rends compte de ce que tu fais ou pas ?

    Bref, je ne joue pas à tes jeux. Il est clair que mon discours gêne. Non pas parceque je suis violente, faut pas être stupide mais simplement parcequ’il vous pose là où vous êtes sur le plan idéologique (droite) et ça ça vous pose grave problème.

    Donc, on me censure.
    Je nourris un débat qui vous la fout mal et c’est tout.

    Sur la questions de mes études, j’invite Wildo qui a mon numéro de tel à me contacter, je lui donnerais mes travaux à lire et je l’invite à appeler mon directeur de mémoire pour lui demander si j’ai bien écrit tout ça et si je suis bien féministe.

    Après qu’il lui ait ri au nez…

    La différence entre vous et moi,ce sont les études et le travail féministe théorique que vous, vous n’avez jamais fait.

    Ce qui explique votre mouvance féministe de droite populiste et ma mouvance féministe de gauche.

    Je suis scrupuleuse avec ce que j’écris. Je peux m’amuser soit, on est sur un blog, mais sur le fond, je me tiens parfaitement.

    Et en effet, je ne laisse rien passer de ce qui pourrait être idéologiquement récupérable par la droite. Normal, je suis de gauche. Et politiquement et sur le plan féministe. JE NE LAISSE RIEN PASSER. Et vous, aujourd’hui, vous êtes identifiées.

    Vous m’avez traitée de mytho, tout ça pour discréditer une pensée qui vous gêne et bien maintenant, il va falloir le prouver.

  10. mauvaiseherbe Says:

    Euh… Juste un truc, tu n’as rien compris à la démarche abolitionniste, pour quelqu’un qui se réclame d’une telle érudition c’est un peu dommage non?

    Rien d’étonnant, ton obsession à ranger les autres dans des cases, à galvauder leur pensée, la réduire… T’interdit tout examen attentif de la parole de l’autre, à partir de là, aucun débat possible avec toi. Donc continue de proférer tes anathèmes, mais évite de cautionner ce qui relève purement et simplement de l’acharnement anti-féministe, avec le travail de celles et de ceux (je pense ici à Elsa Dorlin) qui ont une approche quasi opposée à la démarche primaire et simpliste que tu t’acharnes à dérouler ici. Je ne sais pas qu’elle est la position d’Elsa Dorlin par rapport à la prostitution, je n’ai rien lu à ce propos, mais si je ne suis pas forcément d’accord avec l’ensemble de sa réflexion (je pense notamment à certains aspects de son analyse de la campagne de S Royal) je trouve qu’elle développe à certains égards un féminisme ambitieux.

    Pour ce qui concerne le texte « desputes » , que tu cautionnes ce genre d’imposture, ne me surprend pas le moins du monde. Pas envie de m’attarder sur le sujet, donne toi juste la peine de lire au moins une fois le projet du nid et tu constateras que le projet est un peu plus ambitieux et dépasse de loin la posture. La loi concernant le racolage passif etc, le nid a été le premier à la condamner et à demander son abrogation, et il va falloir que tu comprennes une bonne fois pour toute que l’abolitionniste ne propose aucune interdiction, son projet politique est bien plus ambitieux que ça. Bref, je ne vais pas recommencer, donne toi la peine de lire.

  11. wildo Says:

    Ton discours ne me gène absolument pas – t’es juste politiquement fracassée … être règlementariste c’est surtout ne plus se poser les questions de base concernant les leviers d’exploitation de la prostitution, ce qui pour une supposée féministe comme toi est contradictoire avec les fondements même du féminisme… point. Donc déjà tu pars avec un sérieux handicap …

    D’autre part le collectif « les putes » est un collectif marginal constitué en grande partie de trans et de pd … (il y a des filles ? j’en ai pas vu beaucoup, curieux non ? …) « ils » ne représententent rien qu’eux mêmes dans le fond et sont avant tout des activistes soucieux d’une certaine médiatisation – c’est le cirque Barnum quoi … la pute masculine homo de foire … ça fait des décennies que ça dure … ce sont juste des gens qui savent se mettre devant la caméra le jour de la gay pride ou dernièrement pendant le fameux kiss in … mort de rire, j’ai vu les vidéo – 15 pékins sur la place de la république en train de brailler … c’est pas sérieux … prendre « Les putes » au sérieux c’est juste être à côté de la plaque … politiquement c’est peanuts, c’est de la branlette intello queer …

    C’est une chose que d’aller ramasser des articles sur le net, et une autre que de savoir de qui on parle … tu passe ton temps à parler de mouvements que t’as jamais cotoyée, même pas en rêve…

    Donc, oui t’es mytho maso et surtout t’es bien misogyne, et quand bien même tu aurais foutu tes pieds dans une fac … j’en ai rien à foutre de tes pédigrés, il me suffit de te lire au présent sur le blog – tout est là – pas besoin de retour en arrière – tu pose ta pensée ici – pas ailleurs.

    Quand Dorlin parle :
    1° des dispositifs de domination de genre et de leur techniques
    oui elle paraphrase Dworkin !!!!
    2° de la socialisation différenciée
    elle la paraphrase encore …
    3° que de fait les intéréssées sont mises dans une position subalterne
    c’est encore Dworkin qui aurait pu le dire …

    Si tu avais lu Dworkin tu le saurai …

    S’opposer uniquement à la loi sur le raccolage pour « Les Putes » c’est juste vouloir aménager leur petit territoire de prosti perso et de la prosti de mec ( faut il le rappeller ) … le respect des droits fondamentaux des immigrées ils ont en rien a foutre … ils utilisent l’argument de la racialisation du problème exactement comme l’ont fait les politiques du FN et de la droite pour faire émerger leur propres interêts : faire passer une prostitution libérale … de fait ils ne serviront à long terme que des interêts marchands – mafieux – les liberaux, les capitalistes purs comme Bush et Sarkozy n’ont qu’a se frotter les mains avec des idiots pareils!
    Ces putes là roulent pour le grand capital du sexe et que ça arrangerait grandement d’avoir des filles immigrées à exploiter en toute propreté, sans plus avoir aucune inquiètude … industrialiser … comme on fait avec les vaches et les cochons, à la chaine, avec un label sur le derrière et une puce pour la traçabilité …
    Vous laissez pas endormir avec des connasses pareilles comme « les putes » Iacub, marianne, Mc … Ce sont des guignols !

    Les gens qui s’occupent vraiment de la problématique prostitutionnelle avec des résultats tangibles à la clef sont le nid et Cabiria …
    http://pagesperso-orange.fr/cabiria/RAPPORTS/ra01/ra_violence01.html

    Par ailleurs je ne connais aucun parti de gauche qui incorpore dans ses fondements la marchandisation du corps comme un principe humaniste démocratique et républicain …
    Donc la « gauche » dont tu parles et qui revendiquerait cette chose n’existe que dans ton rêve ( a part qq activistes braillards, dont tu fais visiblement parti )…

    Donc revois tes copies …
    Pour l’instant je te met Zéro.

  12. mauvaiseherbe Says:

    Cet extrait du texte concernant le mouvement « lesputes », qui montre bien les procédés avec lesquels tu tentes d’intoxiquer toute perspective de débat:

    « Cela montre le tournant politique pris par le courant pro-prostitution. ActUp (il y a encore quelques années) s’attaquait aux détenteurs de la force et du pouvoir patriarcal. Aujourd’hui “Les Putes” s’attaquent aux féministes et défendent les clients.
    Il faut savoir que “Les Putes” et “les Panthères Roses” disent de ceux et celles qui ne sont pas d’accord avec eux, qu’ils-elles sont “frustréEs”, “moralistes”, “putophobes” : c’est du débat binaire, simpliste, puérile.
    Cette vision du débat qui dit : si tu n’es pas d’accord avec nous, tu es contre nous, contre TOUTES les prostituées, et en plus tu es frustrée (argument anti-féministe habituel) !

    Non les abolitionnistes de la prostitution ne sont pas toutes prohibitionnistes, loin de là. L’Etat ne doit pas interdire la prostitution, car nous ne demandons rien à l’Etat bourgeois -qui a pondu la LSI et sa loi sur le racolage passif.

    Non les abolitionnistes ne sont pas toutes des moralistes, frustréEs et anti-prostituées, loin de là. Les prostituéEs ne sont pas à incriminer, c’est le partriarcat -en tant que vision de la femme comme objet sexuel, entre autres- qui est à éliminer. Non la prostitution ne concerne pas que les prostituées, c’est un des pilliers de l’oppression des femmes et, quelle fille ou femme ne s’est jamais entendue affublée d’un “sale pute!”. Nous sommes pour la libération sexuelle (la vraie) et selon nous, elle va à l’encontre de la marchandisation des corps. »

    https://mauvaiseherbe.wordpress.com/2008/03/29/touche-pas-a-mon-client/

  13. wildo Says:

    « Sur la questions de mes études, j’invite Wildo qui a mon numéro de tel à me contacter, je lui donnerais mes travaux à lire et je l’invite à appeler mon directeur de mémoire pour lui demander si j’ai bien écrit tout ça et si je suis bien féministe. »

    Pas la peine de se téléphoner, tu fais des scans et tu me les envoie … tu aurais pu le faire d’ailleurs depuis longtemps …

  14. wildo Says:

    j’ai pas bsoin de toutes les pages … le premier chapitre et le sommaire me suffiront pour me faire une idée je pense …

  15. wildo Says:

    prend la semaine pour faire ton faux mémoire, applique toi … 8)

  16. mauvaiseherbe Says:

    « Un texte autrement plus intéressant que celui qu’aurait pu pondre une Jocelyne qui elle se serait contentée des grosses avenues, grossières, raccourcis, caricatures sur la prostitution. »

    C’est sur… Une analyse de la prostitution qui s’amorce avec ça : « Abolitionnisme = Racisme
    Ou commencer expulser des étrangères sous prétexte de les sauver.. »

    On peut difficilement douter de la rigoureuse impartialité de ses auteurs, surtout que tous les abolitionnistes condamnent sans appel la loi contre le racolage passif et proposent des mesures très concrètes contre l’expulsion des victimes de la traite.

    C’est vrai on est très loin de la caricature, des grosses avenues, du slogan grossier… Comme l’exprimait Wildo, réduire l’analyse de la prostitution à la question raciale relève d’un procédé habile, procédé dont tu uses de façon outrancière, pour tenter de circonscrire le débat dans une logique simpliste et binaire. C’est lamentable de réduire la condition de ces femmes à la question ainsi posée: Le salut par la prostitution ou l’expulsion.

  17. jessie Says:

    marianna confond abolir avec interdire voire prohiber : pour une éduc comme moi, y’a de quoi mourir de rire (ben quoi, j’vais pas pleurer)

    avec mon modeste bac+3 comme une pauv’travailleuse sociale de merde qui a pas astiqué les bans de la fac pendant des lustres (ce qu’elle me reproche je crois) j’ai quand même la connaissance du sens des mots (et quand je ne sais pas, j’ai l’humilité de chercher, et la méthode en plus)

    chais pas à quoi lui sert la fac (j’ai été en fac aussi, mais de sciences, de maths plus précisément, autant dire que la rigueur ça me connait) mais surement pas à « savoir apprendre » et surtout, pour ce faire, à rester humble et rigoureux devant la « connaissance » : en fait, c’est certainement juste une mytho, je commence vraiment à ne pas penser autre chose

  18. wildo Says:

    oui, mytho maso miso … 8)

  19. wildo Says:

    toujours pas reçu son mémoire … mdr!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s