Etats-Unis : plutôt un Noir qu’une femme ?

05/11/2008

mardi 10 juin 2008,

par Annie Sugier

sur http://www.ripostelaique.com/Etats-Unis-plutot-un-Noir-qu-une.html

Obama contre Hillary, c’est l’histoire qui recommence.


– Le vrai défi, c’est un noir qui peut prétendre à la présidence des Etas-Unis.


Les journaux exultent : c’est Obama qui gagne contre Hillary ! Qu’attend-elle pour s’avouer vaincue ? Les intellectuels et les médias français avaient déjà, de longue date, choisi leur camp


L’Amérique surprend le monde entier. L’Amérique a su faire ce que la France n’est pas capable de réussir : un Noir candidat à la présidence. On serait tous prêts de nouveau à aimer les Etats-Unis. Obama, grâce à son charisme, à sa capacité à enflammer les foules, ce jeune homme que personne ne connaissait il y a quelques mois, est devenu un « héros des temps modernes ».


A l’évidence le seul fait qu’un Noir puisse, avec des chances de gagner, prétendre à la fonction suprême de la plus grande puissance du monde, est considéré comme un défi majeur en soi et même déjà comme une victoire qui doit tous nous remplir d’espoir. Et c’est vrai que cette aventure ne peut que nous fasciner.

Mais il est tout aussi évident que cette même analyse n’était pas faite s’agissant de la candidature d’une femme : Hillary Clinton. Je ne me prononce pas ici sur les qualités comparées des deux candidats. Ce que je cherche à comprendre c’est pourquoi le vrai choc – pour les observateurs, pour le public – c’est qu’un Noir puisse gagner.. La longue marche des femmes vers leur accès aux plus hautes fonctions et ce que cela représenterait de révolutionnaire que de voir l’une d’entre elle gagner est totalement occultée. Tant mieux pour Obama s’il gagne. Mais permettez-moi de considérer que le pas en avant aurait été encore plus grand si Hillary avait été la première femme présidente des Etats-Unis, cela aurait été une belle revanche sur l’hsitoire. Et je dis cela car moi je n’ai pas oublié l’histoire. Celles des féministes américaines.

– le droit de vote des Noirs avant celui des femmes.

Revenons plusieurs siècles en arrière, à la fin de la guerre de cessession aux Etat-Unis. Nous sommes en 1865, la guerre civile aura duré 4 longues années. Les mouvements féministes ont dès l’origine pris parti pour l’abolition de l’esclavage, à la fois parce qu’elles rejettent l’insulte à l’humanité toute entière que représente un tel asservissement et aussi parce que, du fait de leur statut de mineure à vie, elles se reconnaissent dans la situation d’oppression extrême vécue par les Noirs.

Deux grandes figures du féminisme américain, Elizabeth Stanton et Susan Antony, et leurs allié(e)s du mouvement pour le droit des femmes s’attendent à voir enfin les droits de tous les opprimés reconnus : ceux des Noirs comme ceux des femmes, et ne particulier le droit de vote.

Or que se passa-t-il ? En mai 1865, la Société Américaine Anti-esclavagiste se réunit pour savoir si elle devait ou non se dissoudre. Wendell Phillips, l’un des responsables de cette Société insiste pour qu’elle continue son action, et obtient gain de cause arguant du fait que la liberté des Noirs sera toujours menacée tant qu’ils n’auront pas obtenu le droit de vote ce qui nécessite l’amendement de la constitution américaine. Un véritable défi. Elizabeth Stanton et Susan Antony qui se battent pour le droit de vote des femmes, applaudissent des deux mains, considérant qu’il est temps de comprendre qu’il s’agit d’un droit naturel des citoyens, quel que soit sa couleur de peau ou son sexe.


Là où l’affaire se complique c’est que, pour Wendell Phillips et pour la majorité des anti-esclavagistes, il ne faut pas courir deux lièvres à la fois. La difficulté serait trop grande. Le vote pour les femmes devra attendre, déclare Wendell Phillips, ce n’est pas leur tour (« This hour belongs to the negro ») et de citer, à titre de justification, la formule célèbre d’ Abraham Lincoln selon lequel il ne faut mener qu’une guerre à la fois !


Pour les féministes c’est la douche froide. Une partie d’entre elles s’incline, mais Elizabeth Stanton et Susan Antony refusent ce diktat. Elles considèrent que garantir le doit de vote d’un groupe de citoyens aux dépends d’un autre est une trahison des principes qui ont porté leur mouvement depuis 1848. Abandonner ces principes c’est accepter une « aristocratie basée sur le sexe ». Elles ont la conviction que cela reviendra à retarder l’acquisition du droit de vote pour les femmes de plusieurs décennies. Mais c’est peine perdue malgré la force de leur réaction et leur persévérance.


Alors commence la bataille pour le quatorzième amendement qui non seulement ne fait nullement référence au vote des femmes, malgré les dizaines de mille de signatures recueillies par les féministes, mais désigne explicitement comme personnes en capacité de voter « les citoyens mâles ». C’est la première fois que la constitution américaine inclut une distinction fondée sur le sexe. Le Parti Républicain introduit ce projet d’amendement dans son programme. Le Congrès approuve le quatorzième amendement en juin 1866.

Elizabeth Stanton et Susan Antony ne verront pas le résultat de leurs efforts et de ceux des féministes qui leur succéderont, car il faudra attendre 1919 et le dix-neuvième amendement pour qu’enfin le droit de vote soit reconnu aux femmes, plus de 50 ans après les hommes Noirs.

Des leçons à tirer d’un échec


La solidarité des femmes entre elles n’est sans doute pas aussi grande que celle des Noirs à l’égard d’un de leurs leaders. Affirmer cela n’est pas un scoop. Pour gagner il faut au moins disposer d’une base solide autour de laquelle viendront s’agréger d’autres votes. On a vu en France que les femmes n’ont pas massivement voté pour Ségolène Royale, comme si elles ne comprenaient pas que, au-delà des qualités ou des défauts d’une candidate (et l’on voit aujourd’hui que l’autre candidat n’était pas nécessairement plus prêt qu’elle à prendre le costume de Président…) , le simple fait qu’une femme, qui avait fait ses preuves en politique, qui aurait su s’entourer une fois au pouvoir (car une fois la place acquise le PS aurait vu son intérêt à la soutenir, la victoire appelant la victoire) soit la première magistrate de France constituait en soi un pas à franchir dans notre histoire.


Il est une quelque chose en tout cas que l’on ne pourra pas retirer à Hillary et à Ségolène c’est qu’elles ont montré leur combativité et leur résistance.


Les deux pays, patries de la déclarations des droits de l’homme, Les Etats-Unis et la France, ont décidément du mal avec le pouvoir politique au féminin.

Annie Sugier

Advertisements

43 Réponses to “Etats-Unis : plutôt un Noir qu’une femme ?”


  1. Selon les infos fournies par CNN les hommes qui représentent 47% des votants ont voté pour Obama à 49% seulement contre 48% pour Mc Cain, quand les femmes elles (53% des votants)ont soutenu Obama à 56% (contre 43% pour Mc Cain).

    Doit-on en déduire qu’Obama doit sa victoire pour l’essentiel à l’electorat féminin?

  2. Léna Says:

    Obama dans son discours de victoire salue une femme de 106 ans qui n’a pas toujours pu voter, d’abord parce que femme, ensuite parce que blacklistée en tant qu’activiste Noire.

    Et je ne me souviens pas qu’il ait eu une campagne agressive contre Clinton [sa personne, pas ses idées] (alors qu’elle si).


  3. « Et je ne me souviens pas qu’il ait eu une campagne agressive contre Clinton [sa personne, pas ses idées] (alors qu’elle si). »

    Vous plaisantez???

    Clinton a fait l’objet d’une ignoble campagne sexiste, comment pouvez-vous le nier? Je n’ai pas entendu Obama condamner une seule fois la nature de ces attaques, pourtant toutes venaient de son camp!

    Si Obama avait dû subir ne serait-ce que le quart des attaques personnelles dirigé contre Clinton, l’ensemble de la presse et de l’opinion en auraient été très normalement scandalisés et personne n’aurait hésité à parler d’attaques racistes.

    Pour votre info lisez cet article de Robin Morgan publié pendant les primaires:

    http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2912


  4. « Obama dans son discours de victoire salue une femme de 106 ans qui n’a pas toujours pu voter, d’abord parce que femme… »

    Il leur doit bien ça aux femmes! Encore une fois les femmes sont très largement responsables de son élection; l’électorat féminin de Clinton a soutenu sans la moindre hésitation (et sans la moindre rancune) la candidature d’Obama. Il me semble que Hillary Clinton a elle même fortement encouragé et milité pour ce choix!

  5. wildo Says:

    « Léna a dit :
    novembre 5, 2008 à 11:01

    Et je ne me souviens pas qu’il ait eu une campagne agressive contre Clinton [sa personne, pas ses idées] (alors qu’elle si). »

    Pas de campagne aggressive contre Clinton ???????
    Lisez les commentaires sur ce blog qui en relatent une partie …
    Vous trouverez également pléthore d’articles américains qui en parlent – le net en regorge.
    Depuis le début de sa campagne Clinton a été en butte a des attaques sexistes et surtout de la part d’Obama très précisemment. Et je peux même aller plus loin que la campagne si ça vous amuse.
    ;-) Mon père a travaillé avec Hillary Clinton quand elle était conseillère juridique USA pour un avionneur Français très connu … les propos qu’il tient encore aujourd’hui sont empreints de sexisme primaire : Clinton la casse-couille etc
    Clinton est une femme d’autorité, les hommes ont horreur de cela, dans les affaires comme en politique … le programme de Clinton était nettement plus social que celui d’Obama.
    Obama est là pour nous endormir – l’homme providentiel crée par les spin doctors de la frange democrate plutôt tendance conservatrice …

  6. wildo Says:

    Clinton et Royal cassent les couilles des démocrates et des Soc-dem !!! C’est ça la vérité – avec Obama en resigne un chéque en blanc pour socdem miteux !

    Une partie des grands donateurs de la campagne d’Obama sont issus de la sphère financière de wall street … ce sont ceux qui ont si massivement abusé des crédits de masse douteux.

    Par ailleurs dans les petits donateurs ce sont a majorité écrasantes les femmes à plus de 54% qui ont contribué a financer cette campagne de 2 milliard de dollars !!! Obama s’est sucré sur le dos des femmes en jouant sur le levier des inégalités – j’espère qu’il ne fera pas comme dans l’article cité ci-dessus : les oublier ensuite une fois au pouvoir …

    Et puis tout ce côté faux-cul ici en france : on a raté ici l’éléction du siècle !! Le monde entier attendait la France avec Segolène Royal et la France a fait un énorme flop !
    Auijourd’hui elle veut se racheter une conduite vite fait bien fait avec cet Obama qui tombe a pic pour se refaire une bonne conduite !
    On acclame Obama mais ici on laisse Brice Hortefeux sous nos yeux jeter des gens par les fenêtres, créer des camps et intaller une politique inhumaine en matière d’immigration.
    On acclame Obama mais on a preféré ici voter pour Sarkozy que pour royal car femme !!!
    La France est rétrograde, sexiste et raciste !!!
    Et c’est précisemment le sexisme de la gauche qui nous a fait louper le coche avec Royal ! merde !

    Alors Obama, la belle affaire !!


  7. Et puis prendre une femme comme colistière aurait été un signe autrement plus significatif que ces quelques mots posés en guise de remerciements.
    Mais effectivement sans doute trop risqué pour séduire l’électorat masculin (a moins de choisir une farouche anti féministe comme Sarah Palin). Les femmes heureusement savent subordonner leur cause « particulière » à celle de « l’intérêt général ».

  8. wildo Says:

    Tiens et demain on va bien voir si le Parti Socialiste qui a tellement acclamé Obama par ci Obama par là va avoir le courage d’aller vers la rénovation et le changeemnt tant attendu, si indispensable avec toute l’équipe de Royal !!!

    Allez les socialistes un peu de cran !!!

    demain aussi c’est un vote historique en politique
    demain …
    oui c’est demain chez nous !!!!!

  9. macdougal Says:

    Sarah Palin ( victime elle aussi d’attaques sexistes, ce qui est inacceptable quelles que soient ses idées) a aidé Obama puisque NOW a appelé les femmes a voté pour lui vu le danger qu’elle représentait pour les femmes, beaucoup d’entre elles ne voulant plus voter après l’investiture d’Obama.
    H. Clinton a soutenu Obama sans ambiguïté, avec classe en particulier en Californie, mais sur ce sujet les médias français ont été très discrets.
    D’ailleurs ce matin sur le site du monde, à la une il y avait la photo d’ Obama vainqueur et en dessous la photo d’un homme avec un badge d’H. Clinton et un de Mc Cain, cet homme expliquait qu’il commençait la campagne de Clinton pour 2012 car elle était la plus proche de Mc Cain ! Quel était leur but ? Montrer au bon peuple qu’Obama était le bon choix ? Se servir d’une femme pour mettre l’homme en valeur? Associer le nom de Clinton à Mc Cain, bel exemple de manipulation.

  10. wildo Says:

    « H. Clinton a soutenu Obama sans ambiguïté, avec classe en particulier en Californie, mais sur ce sujet les médias français ont été très discrets. »

    oui et pas plus tard que la semaien dernière je crois qu’il l’ont dépechée en toute hâte dans un swing state ou deux pour faire pencher la balance … genre « Hillary au secours  » …
    Putain, ce mec sort de nule part, a 15 années de moins d’expérience politique et de terrain, on lui mâche le boulot, on lui fait la courte échelle et on appelle ça un vote historique ?
    Un challenge ?
    Une victoire ?
    Mais on se fout de la gueule du monde !!!!!

  11. wildo Says:

    Comment un mec qui s’appelle Obama financé par les Hedge Funds va t il pouvoir avoir autorité et liberté pour reglementer les dérives financières ???????

    On marche sur la tête !


  12. « Sarah Palin ( victime elle aussi d’attaques sexistes, ce qui est inacceptable quelles que soient ses idées) »

    Oui et d’ailleurs ça continue… J’ai même lu sur « le post » des articles proposant d’évaluer qui entre Sarah Palin et Ségolène Royal était la plus ridicule. Oseraient-ils ce genre de satire s’il s’agissait de deux hommes politiques noirs (noirs ou blancs d’ailleurs)? Et à côté de ça les mêmes se félicitent sans complexe de ce grand pas pour l’humanité que représente l’élection d’un homme noir. L’anti-racisme à bon dos quand il s’agit de dézinguer une femme.

  13. wildo Says:

    et pour finir je dirai que les américains sont aussi stupides que les Français : incapables d’élire une femme !

    voilà.

  14. wildo Says:

    « mauvaiseherbe a dit :
    novembre 6, 2008 à 1:34

    L’anti-racisme à bon dos quand il s’agit de dézinguer une femme. »

    Oui l’anti-racisme bon teint est comme un « auto antidote » au sexisme ravageur et larvé qu’on s’autorise par ailleurs … et puis ça ne raconte qu’une seule et misérable chose : qu’un homme même noir vaudra toujours plus que n’importe quelle femme, fusse t elle blanche …
    Et là on rejoint l’article posé plus haut …

  15. macdougal Says:

    Apparemment il n’y aura aucune femme dans les proches collaborateurs d’Obama.
     » Change can happen
    yes, we can  »
    la pensée magique a toujours été un bon investissement.

  16. wildo Says:

    J’en étais sûre !!!!!!

    l’enfoiré …

    yes we can do it again and again and again …

    je le dis depuis le début c’est le sarkozy USA
    emballage design packaging
    mais rien dedans …


  17. NOn! Il ne va pas oser???

  18. wildo Says:

    ce qui confirme ce que je suppose depuis le début de toute cette campagne US :
    Les républicains se savaient insolvables sur le bilan cataclysmique de Bush … donc il fallait ruser – jouer de façon cosmétique le changement attendu, l’orchestrer, bouter Clinton, la mettre sur le ban de touche car trop novatrice pour de vrai et mettre en place cette baudruche démocrate Obama qui est en fait un conservateur bien planqué …

  19. wildo Says:

    Grave, car sur ce coup-là Maccain était plus open que lui avec Palin !!!!! mdr !!!

    ohlalalalalala !

    on est pas couchées, c’est moi qui vous le dis …


  20. « Grave, car sur ce coup-là Maccain était plus open que lui avec Palin !!!!! mdr !!! »

    Non non ça aussi ça fait partie de la mise en scène
    à mon avis

  21. wildo Says:

    l’election d’Obama est cousue de fil blanc …

  22. wildo Says:

    non mais t’as complètement raison …
    c’est le cirque total cette histoire !

  23. macdougal Says:

    Attention tout de même , j’écoutais une chaîne américaine en faisant autre chose et il est probable que j’ai mal compris, en vérifiant sur le monde, j’ai vu le conditionnel et ils parlent de « pronostics » donc laissons lui encore une chance.


  24. Oui comme l’a dit macdougal, il fallait une figure suffisamment « repoussoir » pour convoquer le vote des femmes. Beaucoup d’entre elles largement échaudées par la campagne nauséabonde menée contre HRC, campagne presque unanimement relayée par les médias, se seraient probablement abstenues.


  25. « il est probable que j’ai mal compris, en vérifiant sur le monde, j’ai vu le conditionnel et ils parlent de “pronostics” donc laissons lui encore une chance. »

    Espérons oui.

  26. wildo Says:

    j’ai rouvert mon blog politique :)
    http://pushsv2.wordpress.com/

  27. semaphore Says:

    Je souhaite intervenir juste au sujet de Sarah Palin de la soit disant ouverture mentionnée de Mc Cain concernant le choix de cette co-listière qui a amené les supporters d’Hilary Cliton à rejoindre le camp Obama sans hésiter une seconde devant tant d’inepties, devant un discours patriarcal à vomir, oui tenu par une femme,et alors vous êtes toutes conscientes du préjudice d’une telle femme sur la scène politique envers la cause des femmes.

    (à avoir entendu Mc Cain son discours suite à ‘élection est exemplaire,je le trouve plus ouvert que sa co-listière peut-être imposé par son parti, par une mouvance ultra conservatrice selon des analystes il aurait du vivre sa campagne comme une sorte de grand écart entre ses convictions et la ligne dure des républicains…ce ne sont que suppositions)

    Oui les femmes vivent un apartheid dont on tait même le nom! Les femmes individus de seconde zone, toujours redevables aux hommes de l’acquisition de droits fondamentaux, de leur bon vouloir, celui de répondre à leurs revendications puisque absentes des hautes sphères décisionnelles…que cela change !

    Mais les Sarah Palin, non !
    L’inadmissible qu’il soit exprimé par un homme ou par une femme c’est l’inadmissible !
    Quand c’est une femme cela me révolte encore plus !
    Entendre le conditionnement machiste perpétré, repris par une voix féminine, c’est insupportable !
    nb :
    Obama dans le choix de faire référence à cette femme de 106 ans je l’entends comme un hommage à sa grand-mère morte la veille de son élection, même s’il s’agissait de sa grand-mère blanche, et son premier collaborateur c’est peut-être sa femme

    « This is a man’s world, this is a man’s world
    But it wouldn’t be nothing, nothing without a woman or a girl »…


  28. « et son premier collaborateur c’est peut-être sa femme »

    C’est censé nous réconforter?

  29. semaphore Says:

    Les épouses exemplaires sans qui « ils » ne seraient rien et que les conseillers en communication maintiennent dans l’ombre sagement muselées…

    Non..j’ai mieux!…(-;

    Comme il a été dit qu’il envisagerait d’inviter des républicains à le suivre dans son gouvernement..

    Peut-être Sarah Palin fera-t-elle partie de cette « merveilleuse » « ouverture »… d’esprit!

    Ah ! Une femme…vous vous réjouissez, je pense!(-;

  30. Lisa Says:

    Juste pour info, un des conseillers proches de Obama est Larry Summers , ancine président d’harvard, démissionné pour ses propos sexistes…sur les femmes et leur cerveau!!!!

  31. semaphore Says:


    (si j’ironise c’est parce que c’est à désespérer!
    Souvent! Ne pas quitter des yeux les lueurs…)


  32. « Juste pour info, un des conseillers proches de Obama est Larry Summers , ancine président d’harvard, démissionné pour ses propos sexistes »

    Si l’info se confirme très réjouissant en effet!

    Manifestement le personnage a plusieurs perles à son actif, je viens de lire ça à son sujet:

    « à l’époque ou il travaillait à la Banque Mondiale, Larry Summers produit une étude démontrant qu’il serait optimal que des industries polluantes s’installent dans les pays les plus pauvres »

  33. wildo Says:

    Toujours pas de femme dans son équipe proche ? …

  34. wildo Says:

    mdr je viens de lire ça sur Bakchisch :

    http://www.bakchich.info:8080/article5724.html

    une super équipe très progressiste très ouverte … vers les républicains surtout !!!


  35. « Toujours pas de femme dans son équipe proche ? … »

    Pour l’instant sur dix personnes citées, il est question de dix hommes!

    Même Bush et Sarko ont fait mieux.


  36. Bon en même temps pour l’instant il a surtout été question de la La team économique (la team testostérone par définition) , on ne connait pas encore la totalité de la dream team .

  37. wildo Says:

    Si j’en ai trouvée une Carolyne Kennedy mais qui sert de faire valoir cosmétique – plus que de réelle et lointaine conseillère … y pas a dire il est flamboyant de progressisme cet Obama !!!! PTDELOL


  38. Cette phrase lue sur le blog de « pussy kill »:

    « Quand un noir ou une femme accède à un poste de pouvoir c’est que le pouvoir a déménagé depuis longtemps. »

    Pas certaine que la marge de manoeuvre d’Obama soit si large… On verra. Mais c’est vrai que c’est toujours super suspect ces soutiens quasi unanimes de l’ensemble de la presse, ici comme là bas. Ca pose question toujours. Mais bon, ce que vaut l’homme politique pour l’instant on en sait rien.

  39. wildo Says:

    Pas trop d’accord – Condolezza Rice, Colin Powell et bien d’autres étaient déjà dans la place d’un pouvoir bien trempé et on a pas fait tout un fromage de leur couleur de peau … Ce qui renforce de jour en jour cette sensation de mise en scène pour Obama … si Obama avec le même discours avait été blanc on s’en taperait complètement … On a misé sur la couleur de sa peau non pas par souci de parité ou d »égalité mais bien pour mettre Hillary Clinton définitvement hors jeu, puis pour profiter de la mobilisation des femmes pour ratisser large au profit d’Obama … racisme et sexisme sont beaucoup plus facilement amalgamables pour les femmes que pour les hommes – il a donc fait d’un pierre deux coups …

  40. wildo Says:

    un autre truc sur lequel j’ai envie de rebondir tiens : tu parles de marge de manoeuvres et ça me fait tilt, on a bien vu depuis des années que les Présidents sont manipulés – je pense en revanche qu’une des caractèristiques de HC – et si j’en crois de la réputation qui la précède – est qu’elle est très peu manipulable justement …

  41. wildo Says:

    Un peu comme Mme Royal ;-)

  42. Romane Says:

    Suis tombée sur cet article très critque mais qui sonne juste sur Obama :

    http://tokborni.blogspot.com/2008/11/faute-de-pire.html


  43. Romane,

    Désolée, ton commentaire avait été arbitrairement (par le système automatique anti spam de wordpress) classé dans les indésirables, je viens juste de le trouver.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s