L’Euguélionne (extraits)

02/02/2009

par Louky Bersianik

En 1976 la publication de L’Euguélionne (1), premier grand livre féministe écrit au Québec, fait le bilan, sur un ton poétique chargé d’ironie, des formes d’oppression subies par les femmes à travers les siècles et jette les bases de ce que Louky Bersianik nomme « l’archéologie du futur ».

euguelionne

XVII

LES ÉGÉRIES SONT FATIGUÉES

722. Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle. Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. Voilà, dit l’Euguélionne, entre beaucoup d’autres, un puissant ressort au mutisme des femmes.

Un autre postulat fait marcher le système désespérément en sens unique, surtout en littérature. Il pourrait s’énoncer à peu près comme ceci :

723. Le critère du génie est sa misogynie !

724. Femmes de la Terre, ajustez vos lentilles, dit l’Euguélionne, recyclez-vous, refaites vos classes, prenez des cours de lecture lente, relisez vos classiques.

Relisez les chefs-d’oeuvre de l’Humanité avec des yeux neufs, objectifs, avec des yeux débarrassés de la taie de votre esclavage et voyez comment l’on vous traite, voyez comme l’on vous hait, sur papier imprimé uniquement, bien sûr.

Si le critère du génie est sa misogynie, comment pourrez-vous jamais prétendre en avoir ? A moins de devenir vous-mêmes misogynes… Si vous ne l’êtes déjà…

Si l’idée de « génie  » est une idée masculine, pourquoi en briguer le certificat ?

725. Femmes de la Terre, femmes modernes et géniales de la Terre, n’êtes-vous pas fatiguées d’être des Égéries, dit l’Euguélionne ?

Toutes les oeuvres d’art et de littérature, toutes les oeuvres humaines ont été faites aux dépens d’une mère, d’une soeur, d’une épouse, d’une maîtresse, d’une domestique, d’une secrétaire, d’une muse, d’une égérie.

Tout a été fait sur la Terre aux dépens de la liberté et de la créativité du plus grand nombre. Du pire au meilleur. Rien de grand n’a été fait qu’aux dépens de la liberté et de la créativité de quelqu’un. Toutes les oeuvres des Hommes, des plus laides aux plus belles, ont été faites aux dépens de la liberté créatrice du plus grand nombre.

N’êtes-vous pas fatiguées d’être des Égéries, vous, les éternelles violonistes des violons d’Ingres ?

726. Femmes de la Terre, délivrez-vous des voix qui vous empêchent de parler, dit l’Euguélionne.

Délivrez-vous des voix tonitruantes,
des voix outrecuidantes,
des voix paternalisantes,
des voix légiférantes,
des voix victorbugoliantes,
des voix méprisantes,
des voix dominantes,
des voix contraignantes,
des voix ordonnantes,
des voix prétendantes,
des voix contondantes,
des voix matraquantes,
des voix ronflantes,
des voix pontifiantes,
des voix conseillantes,
des voix dogmatisantes,
des voix totalitaires,
des voix autoritaires,
des voix dictatoriales,
des voix PéDéGéantes,
des voix boursouflantes,
des voix qui osent dire que la femme est un obstacle à la création pour l’Homme, qu’elle est une pierre d’achoppement pour le créateur. * Demandez-vous si on a déjà fait ce reproche aux Hommes qui ont tué dans l’oeuf le génie des femmes.

727. Femmes de la Terre, nettoyez vos yeux à l’encaustique, brûlez-vous les yeux à l’encaustique, dit 1’Euguélionne. Mettez dans vos veux des couleurs de soude, rouge ou verte dans l’un, bleue ou jaune dans l’autre, passez-vous les yeux aux couleurs du prisme solaire, afin que vous ayez un nouveau regard, afin que vous jetiez sur le monde et sur vous-mêmes, un regard nettoyé, un regard lavé, un regard neuf et coloré. Ayez un regard nettoyé des préjugés sur vous-mêmes. Ayez un regard lavé des ignominies qui vous collent encore à la peau des paupières. Que ce soit là votre coquetterie d’aujourd’hui.


Lire l’article complet sur sisyphe.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s