BASTA, le racisme et la xénophobie au nom de la lutte contre l’homophobie !

15/04/2011

Lu sur http://bombsandcandies.blogspot.com


Paris, 12 avril 2011

Nous LOCs – Lesbiennes of Color  – dénonçons le caractère raciste et pétainiste de l’affiche de la Marche des fiertés cuvée 2011.

Nous LOCs exigeons son retrait immédiat

Sur cette affiche trône un coq symbole d’une France « aux origines paysanne, fière, opiniâtre, courageuse et féconde » jadis maxime de Vichy et reprise par les franchouillards du gouvernement actuel adeptes du discours identitaire. Le seul animal capable de chanter  les pattes  dans la merde…  bien à l’image de la rance d’aujourd’hui !!!

Avec ce coq,

les gays organisateurs se vantent : « …l’intérêt, c’est d’interpeller le public beaucoup plus largement que le public LGBT ou associatif » de l’avis de Nicolas Gouguain, porte-parole de l’Inter-LGBT qui organise la marche. Comment osent-ils croire que le public, largement, se retrouvera derrière un symbole propre à mobiliser qu’une seule frange de la population où une seule et unique identité serait donc représentée, représentable ?

Communauté, dont on attend qu’elle soit vigilante aux questions de diversité et d’altérité! Comment accepter dans le contexte de surenchère électoraliste xenophobe, pre-fasciste, illustré, s’il n’en faut, par ce foutu débat sur l’identité nationale, présenté lui aussi comme un débat d’ouverture ; lequel débat a plus renforcé la stigmatisation qu’autre chose ?! Cette affiche tente à réduire au seul coq français, ceux et celles d’origine, de cultures et d’horizons divers.

Rappelons que l’Inter LGBT regroupe près de 60 associations LGBT à travers toute la France et que toutes, ensemble, ont cautionné une affiche raciste, androcentrée, blanche, partisane banalisant la « lepénisation » des esprits parmi certain-e-s Lesbiennes, Gays, Bi et Trans.

Pourquoi donc un coq? Pourquoi lier le patriotisme, le nationalisme, l’identité nationale…et, pourquoi pas, la « préférence nationale », aux espaces LGBT censés éviter des schémas et des discours d’oppression ? Ces liaisons dangereuses contribuent à fragiliser la lutte contre ces schémas d’oppression car au final, elles reproduisent ces schémas et les pérennisent.

Par cette affiche, l’inter-LGBT signe son adhésion au racisme ambiant, décomplexé: les Roms et Sarkozy, les Musulman-e-s et Copé,  les Immigré-e-s et Gueant, les trop nombreux dérapages de l’UMP, le Ni Droite Ni Gauche des intellectuels en France… Tout un contexte nauséabond qu’il faudrait dénoncer au lieu de détourner des emblèmes nationaux en l’occurrence un coq.

Noues LOCs, noues ne voulons :

Ni coq gaulois ! Ni poules pondeuses ! (slogan des féministes des années 70)

Noues, LOCs, demandons aux associations membres de l’Inter LGBT de presser les organisateurs de la Marche de retirer leur affiche.

Signé du groupe des LOCs – Lesbiennes of Color en France

Contact : espace.locs@gmail.com-

Solidairement,

les LOCs  www.espace-locs.fr

Quelques articles interessants sur la montée de la peste brune chez les homos:

http://afreaka.over-blog.com/article-55124337.html

http://360.ch/magazine/2010/12/marine-le-pen-joue-les-gays-contre-les-musulmans/

http://360.ch/magazine/2007/11/insecurite_et_i/

http://360.ch/magazine/2011/02/peur-musulmans-gays-en-voie-de-recuperation/

https://mauvaiseherbe.wordpress.com/2011/04/09/l%E2%80%99extreme-droite-ca-fait-male-par-claudie-lesselier-sur-europrofem/

Publicités

8 Réponses to “BASTA, le racisme et la xénophobie au nom de la lutte contre l’homophobie !”

  1. babeil Says:

    La protestation ne sert à rien si ce mouvement lesbien noir ne se désolidarise pas définitivement de l’inter-lgbt, ce qui signifie commencer par quitter l’inter-lgbt (j’ai vu sur un site que les Lesbiennes of Color en étaient membres) et ne plus défiler à la gay pride à leur côté. L’affiche a été retirée mais cela ne change rien au fait que les leaders de l’inter-lgbt flirtent avec l’extrême droite et partagent des convictions nationalistes. Peut on se proclamer anti-raciste et maintenir des alliances avec des mouvements ouvertement racistes? Cela me semble incompatible.
    Aux lesbiennes of Color de définir maintenant leur priorité. Le racisme ne reculera jamais si les militants ne se dissocient pas de ceux qui ont montré à un moment leur vrai visage. La condamnation doit aller au delà des coups de gueule, elle doit être traduite par des actes.


  2. babeil,

    Absolument de votre avis !

    J’ajouterais même, que TOUS les mouvements lesbiens devraient se désolidariser de l’association LGBT. Pour toutes les raisons que vous avez exprimées mais aussi, parce que comme je l’exprimais ailleurs (et notamment à sa présidente): A quoi sert le L de LGBT ? Si effectivement il est réduit, à l’image de cette affiche, à une fanfreluche (un boa), jetée négligemment sur un coq gaulois, aucun doute, on peut continuer de compter sur ce mouvement pour lutter contre l’invisibilisation des lesbiennes (je regrette d’ailleurs que le mouvement des LoCs n’ait pas davantage insisté sur ce point).

    Ceci dit, la plupart des lesbiennes que je connais boycotte depuis longtemps les rassemblements organisés par ce mouvement.

    Donc oui malgré les contestations de Christine le Doaré sur son blog, non seulement cette affiche était raciste mais aussi sexiste voire lesbophobe.


  3. Pour être plus précise j’aurais même dû le formuler ainsi :

    A quoi sert le L de LGBT ? Si effectivement il est réduit, à l’image de cette affiche, à une fanfreluche (un boa), jetée négligemment derrière l’épaule blanche et virile d’un coq gaulois (…)

  4. babeil Says:

    A une époque, je ne cessais de dénoncer le sexisme gay sur les forums mais personne ne me prenait au sérieux. Alors j’ai arrêté. N’étant pas lesbienne, j’aurai pu ne pas le faire mais je voulais me servir des quelques témoignages de mon entourage. Comme personne ne m’a écoutée, j’ai abandonné. Je laisse les lesbiennes s’en occuper.

    Sinon, je vous rejoins sur le fait que les homosexuels qui ont été choqués par cette affiche devraient boycotter la gay pride et éventuellement organiser leur propre contre-manifestation. Ils pourraient l’appeler « marche des fiertés démocrates » par exemple pour faire un pied de nez à l’inter-lgbt et souligner ainsi leurs divergences sur le racisme, le sexisme et la lesbophobie. Il faudrait faire circuler le mot mais je ne connais pas de réseaux.
    Je suis assez pessimiste car les associations qui appartiennent à l’inter-lgbt ne voudront probablement pas s’en dissocier pour des raisons financières. Isolées, les choses sont sans doute plus difficiles. Mais qui sait, moi en tout cas je ne connais rien dans les structures des associations….


  5. Bien que lesbienne moi même, comme vous je connais assez mal « les réseaux », en revanche il me semble que des collectifs lesbiens indépendants organisent (je ne sais plus si c’est à Toulouse ou à Montpellier ?) des défilés non mixte en marge de la gay pride.
    Tout ça pour vous dire que le sexisme gay est pour nombreuses d’entre nous parfaitement identifié.
    Plusieurs lesbiennes ont dénoncé les dérives sexistes dont l’androcentrisme de plus en plus marqué des choix de l’interassociative lgbt mais pas seulement, nombreuses aussi se sont indignées de devoir défiler (l’année dernière je crois) aux côtés de chars gay estampillés UMP. Ceci dit les voix qui s’élèvent sont encore très marginales, ou très vite marginalisées. (vous avez lu la teneur du dernier papier de Le Doaré)

    L’inter-LGBT est effectivement une grosse machine et peu d’associations lesbiennes ou même gay sont en mesure (sinon en se re-fédérant à l’extérieur?) de rivaliser en terme de moyens économiques, médiatiques…
    Je pourrais développer davantage sur le sujet, notamment pour ce qui concerne le fonctionnement hégémonique de ce mouvement sur le milieu associatif lesbien et gay, sa confiscation de certaines thématiques politiques, féministes etc
    Mais pour l’essentiel je ne comprends toujours pas pourquoi les associations lesbiennes ne se sont pas encore toutes désolidarisées et continuent de servir d’alibi à ce mouvement gadget qui ne raisonne plus en terme politique mais marketing, Un mouvement qui ne s’est pas contenté de domestiquer le lesbianisme politique mais s’est organisé à le combattre.

  6. emma Says:

    Ca me fait mal au coeur parfois de voir certaines personnes féministes cautionner le racisme au nom du féminisme.
    Alors ça me fait plaisir de lire cet article.

  7. Sabreen Says:

    Bjr, au fil de mes pérégrinations internet, nous avons découvert votre blog reprenant notre article Basta le racisme et la xénophobie au nom de la lutte contre l’homophobie et les commentaires indiquant que le groupe Lesbiennes of Color est membre de l’InterLGBT et fait partie de la communauté LGBT. Nous tenons à vous préciser que LOCs est un groupe non mixte féministe radical autonome qui n’a jamais été membre de l’InterLGBT et encore moins fait partie d’une quelconque communauté lgbt si tant qu’elle existe pour nous. Merci de votre attention et surtout vérifier toujours vos sources avant de jeter le trouble.
    Sabreen pour le groupe LOCs


  8. Sabreen,

    Bienvenue et merci pour ces précisions


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s