L’affaire DSK: remettre en question « notre » lecture sexiste de l’évènement

17/05/2011

Vu chez Héloïse sur http://fcomme.blogspot.com

Le Post publie un article sur les répercussions de l’affaire qui secoue le pays sur la vision encore trop largement sexiste de la France en ce qui concerne les rapports de domination hommes/femmes et plus particulièrement les agressions sexuelles. Je n’ai pas le temps d’apporter mes propres réflexions, je vous le livre tel quel (hormis quelques retouches linguistiques et typographiques)   Héloïse :

Pour aller à l’encontre de ce qui s’est dit ces derniers jours, il faut tirer les leçons de cette affaire pour faire avancer la cause du féminisme. Le choc, la violence, et l’intransigeance de la justice américaine ont permis de faire prendre conscience aux Français.e.s que la violence de genre est un acte d’une gravité extrême. Le précédent créé par cette affaire pourrait avoir des répercussions à long terme sur le rapport entre les hommes politiques et leurs homologues féminins, et le regard des Français sur ce type de violence. Alors que vendredi, en France, les humoristes traitaient à la légère ces thématiques, plus personne n’ose en rire.

Les répercussions dépassent le cas personnel de Dominique Strauss-Khan ou le cadre des primaires socialistes et de la présidentielle. Coupable ou pas, peu importe, nous n’en sommes plus là. Les partis, en particulier de gauche, doivent prendre la mesure de l’onde de choc, se détacher du cas personnel de Strauss-Kahn, prendre de la hauteur et donner un sens politique à cet évènement.

Pour cela, il faut que la gauche et en particulier les élues femmes réagissent vite. Et bien.

Un signal fort lancé à tous.tes les Français.e.s pourrait être la rédaction d’une lettre ouverte des femmes élues, qui dénonceraient les violences de genre au sein du monde politique et de la société en général. Un front uni des femmes politiques qui pourrait proposer trois axes :

Oser dénoncer : créer un espace de témoignage à l’intérieur des partis par exemple une cellule spéciale violence de genre (harcèlement, etc…).

Oser être exemplaires : proposer l’inéligibilité et l’exclusion automatique des partis les hommes condamnés pour faits de violence à l’encontre des femmes, dans l’exercice ou non de leur mandat.

Oser s’affirmer : mettre le débat de l’égalité homme femme au cœur de la campagne de 2012. En mettant en avant des propositions plus ambitieuses pour le non respect de la parité et en proposant le renforcement des lois et des processus judiciaires pour accompagner et protéger les victimes présumées des violences de genre.

Aujourd’hui c’est une leçon des Etats-Unis qui est donnée à la fois à notre monde judiciaire et politique, et à la manière dont la société française en général traite la violence de genre. Une porte est ouverte, à nous de l’enfoncer.

LIRE AUSSI :

Ce qui est sûr, c’est que le présumé consentement n’existe pas

Advertisements

2 Réponses to “L’affaire DSK: remettre en question « notre » lecture sexiste de l’évènement”


  1. Cette affaire DSK aura eu ce point positif si l’on peut dire les choses ainsi , c’est de voir où en sont les politiques (hommes où femmes ) sur la considération
    qu’ils accordent à la FEMME dans notre pays,il y a
    quelque chose de malsain et de violent dans tout cela.
    Je ne connais pas cette Guinéenne Peul qui est au centre de cette affaire .Oui , car c’est bien elle qui est la victime si les faits étaient avérés .Pour moi
    elle est un autre symbole de toutes ces femmes qui sont méprisées dans le monde .Ma simple contribution
    aura été de signer et de transférer un maximum de fois cette pétition contre tous ces sexistes .


  2. @hodonou jean-marie,

    Merci de votre soutien :-)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s