Les actions coups de poings de trois lesbiennes pour le mariage homo

04/03/2012

Les actions coups de poings de trois lesbiennes pour le mariage homo

 

Par Marie Billon vendredi 02 mars 2012

Sur http://www.tetu.com/

 

 

 

 

 

En dix jours, trois lesbiennes du sud des Etats-Unis ont frappé fort en faveur du mariage homo. Une juge lesbienne de Dallas a refusé de marier les hétéros et un couple s’est enchaîné dans une mairie du Nouveau Mexique pour empêcher les employés de délivrer des licences de mariages.

Alors que le Maryland est officiellement devenu hier le huitième Etat américain légalisant le mariage homo, dans d’autres Etats les militants lèvent la voix… ou plus exactement les militantes. Deux initiatives de trois lesbiennes ont retenu l’attention des médias outre-Atlantique ces dernières semaines.

 

«Je refuse de n’appliquer la loi que partiellement»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 25 février dernier, Tonya Parker (photo), une juge lesbienne de Dallas, a fait savoir qu’elle refuserait de procéder à des cérémonies de mariage tant que les homos n’auraient pas les mêmes droits: «Je ne prononcerai pas de mariage parce que la loi ne peut pas être appliquée équitablement (…) Il me paraît paradoxal de procéder à une cérémonie à laquelle je n’ai pas droit, donc je m’y refuse». Les juges de l’Etat du Texas n’ont pas l’obligation de procéder à des mariages, mais ils en ont le droit.

 

 
Tonya Parker a été, en 2010, la première juge ouvertement lesbienne à être élue dans le comté de Dallas. A chaque couple qu’elle refuse de marier, elle explique: «Je m’y refuse parce que cet Etat ne reconnaît pas l’égalité devant le mariage. Tant que ce sera le cas, je n’appliquerai pas la loi de manière partielle, au bénéfice d’un groupe de personnes au détriment d’un autre.» Elle insiste cependant sur le fait qu’elle ne nie à personne le droit de se marier: «Je dirige les couples vers un autre juge qui pourra alors procéder à la cérémonie.»

 

 

«Tant qu’on ne peut pas avoir de licence de mariage, personne n’en aura»

Dans l’Etat voisin du Nouveau Mexique, un couple de femmes a, en revanche, décidé de bloquer l’accès au mariage. Le 14 février, le jour de la Saint-Valentin, Amanda Rich et April Parker, 31 et 38 ans, se sont enchaînées par le cou à l’aide d’un antivol de vélo sur deux chaises placées dos-à-dos, en plein milieu de la salle où la mairie délivre les licences de mariage.

 

 

Quelques minutes plus tôt, elles étaient venues demander cette licence. Devant le refus attendu des employés, les deux jeunes femmes se sont symboliquement enchaînées l’une à l’autre. La mairie a donc appelé le sheriff qui leur a expliqué, avec courtoisie, que si elles ne partaient pas il devrait les arrêter parce qu’elles empêchaient les employés de la mairie de faire leur travail: «Ils peuvent faire leur travail s’ils nous donnent une licence de mariage. Désolée, mais tant que nous ne pouvons pas en avoir une, personne n’en aura. Si on nous en donne une, nous nous levons et nous partons immédiatement.» Les deux jeunes femmes ont donc été arrêtées sous les encouragements d’une foule de supporters rassemblés pour l’occasion. Elles n’ont finalement pas été conduites en prison mais ont reçu une amende.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s